Mot du Coordonnateur

La performance du Projet de Filets Sociaux, a conduit les institutions financières notamment la Banque mondiale a lui accordé un financement additionnel à hauteur de 16,5 millions de USD pour la mise à échelle de ses activités. Depuis 2012, le projet s’active dans le développement du capital humain, à travers l’augmentation du revenu des ménages vulnérables pour rompre la transmission intergénérationnelle de la pauvreté, en apportant de l’aide aux couches vulnérables dans 21 préfectures de la Guinée.

A ce titre, le projet participe à l’amélioration des conditions de vies des personnes vulnérables tant en milieu urbain que rurale à travers d’une part sa composante 1 – THIMO a réalisé 266 microprojets qui ont contribué à la création de 37 793 emplois pour les femmes et les jeunes et d’autre part, la composante 2-Transfert Monétaire en transférant plus de 5 milliards à 8498 chefs de ménages bénéficiaires.

Ces composantes sont complétées par un programme d’accompagnement des bénéficiaires par la délivrance de formation sur des thématiques axées sur l’Education Financière, les notions de groupement, la santé ainsi que sur des aspects de Développement de la Petite enfance. Ce programme a favorisé la création de groupements dynamiques et l’initiation d’activités génératrices de revenu permettant de booster la croissance économique des localités. La protection de l’environnement et l’engagement citoyen demeurent l’une de nos priorités. La bonne politique environnementale adoptée par le projet a permis l’obtention d’une autorisation environnementale du Ministère de l’Environnement et des Eaux et Forêts le 13 juin 2017. Un mécanisme de gestion des plaintes dynamique a également été conçu pour prendre en compte les préoccupations des populations. A cela s’ajoute l’initiation d’un dispositif de ciblage informatisé appuyé par une base de données qui permet d’enregistrer et de conserver les données des personnes ciblées.

Avec un taux d’exécution global de 75% du financement, le projet poursuivra la réalisation des microprojets THIMO, les Transferts Monétaires ainsi que les activités du volet Mesures d’Accompagnement. Un accent particulier sera mis sur l’engagement citoyen et le renforcement des capacités aussi bien des consultants de la Cellule de Filets Sociaux que les cadres de l’administration publique.

Ce projet est d’une importance capitale pour le pays car il permet de mettre à l’échelle les activités du projet afin d’accroître son impact de développement, particulièrement en matière de riposte à l’augmentation du niveau de vulnérabilité et de pauvreté, afin d’asseoir les bases d’une meilleure protection sociale en Guinée.

2017 Projet des Filets Sociaux Productifs Equipe NGITECH